Comment faire passer l’hygiène dans un restaurant ?

Faire passer l’hygiène dans un restaurant, professionnalisme et covid 19 obligent ! En effet, c’est une obligation imposée à tous les restaurateurs pour ainsi garantir la propreté, la santé, la salubrité au restaurant et attirer plus de clientèle. La restauration et le secteur agroalimentaire en général restent un commerce prospère et fructifiant. Pour cela, il va falloir améliorer et assurer les conditions d’hygiène dans ces lieux.

Les différentes règles d’hygiène qu’il faut savoir maîtriser

En France, les règles d’hygiène sont généralement basées sur des normes ou référentielles internationales et nationales en vigueur. Afin d’assurer l’hygiène au restaurant, certaines règles s’imposent pour éviter les éventuels risques d’intoxication alimentaire et autres dangers importants. Ainsi, il faut savoir conserver la propreté et la salubrité dans les locaux, des aliments et du personnel travaillant au restaurant.

Dans le cadre de la préservation de l’hygiène dans les locaux, le restaurant doit être doté d’un endroit pour nettoyer régulièrement les mains, les ustensiles, d’un espace pour les conserver dans de bonnes conditions en température comme les placards froids ou des chambres froides incluant visiblement des thermomètres… Pour la conservationdes aliments, il faut savoir respecter leurs délais de péremptions, surveiller leur mode de transport pour sécuriser les produits périssables, vérifier la reconnaissance du département des vétérinaires pour les produits animaux,…

Et dans le cadre de l’hygiène du personnel, le restaurant doit lui pourvoir des vêtements appropriés et propres, de lui doter des matériels pour couvrir les cheveux et les barbes, de lui apprendre le rangement des aliments dans les placards ou autres par catégories, de jeter les aliments péris ou pourris et autres pour bien accueillir la clientèle… Pour plus de détails, veuillez suivre ce lien b2restaurants.com.

Conseil pour choisir le meilleur organisme de formation

Il faut privilégier le site formateur qui a été déjà prisé par les entreprises concurrentes. Lors d’un entretien au préalable, veuillez vérifier le rapport qualité-service-prix de votre formateur ainsi que sa réputation, sa crédibilité, son ancienneté et son professionnalisme. Pour aboutir a votre choix, il faut faire des comparatifs sur différents sites formateurs professionnels ou sur des formateurs en mode présentiel pour bien s’assurer. Ensuite, veuillez opter pour celui qui offre une formation pour devenir inspecteur d’hygiène ou contrôle d’hygiène restaurant pour bénéficier d’une meilleure titularisation.

Puis, il faut obtenir un numéro de l’institut de formation qui étant attribué par la DIRRECTE, un numéro du DRAAF, un numéro ROFHYA pour pouvoir bénéficier d’une meilleure attestation légalement établie. Aussi, les cours dispensés doivent se baser sur le dispositif légal et réglementaire, sur la technique de nettoyage et de désinfection, de la prise de conscience des dangers, de l’environnement de travail, sur la nécessité des contrôles systématiques réguliers officiels, sur la maîtrise des conditions de température, sur la gestion des denrées alimentaires et sur l’hygiène des aliments-locaux-personnels. Enfin, il faut s’inscrire en ligne ou physique, et ce, tout en remplissant les formalités administratives et financières nécessaires.

Pourquoi faire passer l’hygiène dans un restaurant ?

L’hygiène est un ensemble de règles et de bonnes pratiques relatives à la conservation de la santé au restaurant ou autre. C’est devenu une nécessité, un confort et un bien-être au restaurant pour prévenir ou réduire les risques d’intoxication alimentaire, les allergènes, les risques d’insalubrité… Ensuite, c’est un des critères objectifs qui permet de gagner la confiance, la fidélité des clients consommateurs (réguliers ou de passage). Ce qui constitue un gage de crédibilité, de réputation, de professionnalisme pour bien se démarquer des autres concurrents potentiels en hôtellerie et restauration.

Puis, appliquer le référentiel HACCP constitue un gage d’hygiène, de propreté ou salubrité en restauration. En France, la conformité aux règles d’hygiène et santé relatives aux produits alimentaires constitue une obligation pour tous les restaurateurs commerciaux et autres qui travaillent dans le cadre du secteur agroalimentaire en général. Ainsi, il faut savoir conserver la propreté et la salubrité des locaux, des aliments et des propriétés naturels desdits aliments.

De nos jours, chaque État invite vivement les professionnels en restauration à assurer et renforcer l’hygiène pour prévoir, réduire ou voir limiter le risque de la propagation de la pandémie Covid19.

Conseil pour faire passer l’hygiène dans un restaurant

Il faut se former (en ligne ou physique) dans le secteur de l’agroalimentaire, hôtellerie et restauration pour pouvoir garantir la qualité maximale d’hygiène. Les meilleures formations abordent aux apprenants certaines expériences et savoir-faire en matière de bonne pratique d’hygiène, en matière de réglementation en vigueur y afférente, en matière de contrôle officiel, en matière de la gestion des aliments et de leur traçabilité, en matière de nourritures animales, en matière de la mise en place du PMS, en matière de la méthode HACCP… Ensuite, il faut respecter différentes normes ou référentielles internationales et nationales en vigueur pour assurer l’hygiène dans votre restaurant. Comme l’HACCP (ou ARMPC) ou l’ISO 22000 ou voir la directive française et européenne 93/43/CE relative à l’hygiène des denrées alimentaires.

Puis, il faut aussi faire un contrôle régulier et systématique de la qualité des aliments consommables. Ce qui invite le responsable à garantir l’hygiène dans différents aspects (dans les locaux, dans le commerce des aliments, dans l’étiquetage des produits bios ou non, au niveau du personnel, au risque allergène ou chimique ou microbiologique ou physique, etc.). Aussi, il faut également obtenir une certification et/ou devenir inspecteur ou contrôleur d’hygiène restaurant. Pour ce faire, le particulier doit obligatoirement passer un concours et réussir toutes les épreuves administratives, suivre une formation pour maîtriser les fondamentaux de la profession (hygiène et inspection) et y être titularisée…

 

La cuisine malaisienne nourrie de mille influences et de la colonisation hollandaise
La Chine pour la variété infinie des recettes proposées